Se marier, mais pas à l’église

30/06/2015
0

Quand mon mari et moi avons décidé de nous marier, la première question qui s’est posée fut la manière dont nous allions officialiser notre union. En ce qui me concerne, j’ai des croyances spirituelles mais celles-ci ne sont pas liées à Dieu et à l’Eglise. Je ne suis pas baptisée mais je me suis toujours intéressée aux religions et à la spiritualité, de manière à faire mon propre choix de chemin de vie. Mon mari est catholique mais possède également d’autres croyances. Par amour, j’aurais pu faire les démarches nécessaires si mon mari avait souhaité se marier religieusement, mais cela n’a pas été le cas. Même si nous avons rapidement décidé de ne pas nous unir à l’église, nous avions tout de même envie de célébrer notre union de manière relativement solennelle car le mariage est à nos yeux un engagement fort et sérieux.

 

Le mariage civil

Le mariage à l’Etat Civil est de toute manière obligatoire pour officialiser une union légalement. Nous aurions donc pu nous contenter de cette étape. Mais après de nombreuses réflexions, nous avons réalisé que ce type de cérémonie ne pourrait pas combler nos attentes. Nous avions une image assez peu attrayante des officialisations d’union à la mairie: parfois expéditives, très administratives, souvent froides bien que dépendantes de l’officier d’état civil, et surtout peu personnalisables. A l’heure actuelle en Suisse, il est possible de se marier civilement dans des lieux d’exception comme des châteaux et bateaux et bien que cette solution soit très intéressante, nous voulions tout de même apporter plus de caractère et d’émotion à notre cérémonie. Et c’est justement en découvrant ce lieu possédant un magnifique jardin au bord du lac que l’idée d’une cérémonie laïque nous est venue. A l’époque, nous ne connaissions pas véritablement ce terme. Nous avions juste l’image des belles cérémonies en extérieur et pleines d’émotions que l’on peut voir en Amérique par exemple.

 

Une nouvelle option: la cérémonie laïque

Une cérémonie laïque n’est pas anti religieuse. Il est même tout à fait possible d’y intégrer des symboles religieux. Ces cérémonies viennent plutôt comme une autre option pour célébrer son union, lorsque l’on ne veut ou ne peut pas le faire à l’église. Cela peut concerner des couples non croyants en Dieu, ayant des confessions différentes, ayant déjà été mariés ou étant de même sexe. Je trouve qu’il est important d’avoir le choix quant à la manière de célébrer le plus beau jour de sa vie, et surtout d’opter pour l’église lorsqu’on a vraiment la foi et des convictions liées à Dieu.

 

Quelques statistiques

Durant ces 20 dernières années, les mariages religieux ont diminué de 60% en Suisse. En 2011 et 2012, seul un tiers des couples catholiques (dont couples mixtes) mariés civilement en Suisse se sont unis religieusement. Pourtant, les mariages civils en Suisse sont restés relativement stables au cours de ces 10 dernières années. Les mariages avec l’un ou l’autre des époux sans confession ont quant à eux aussi augmenté au cours de ces dernières années. Il est à l’heure actuelle impossible de recenser le nombre de mariages avec une cérémonie laïque en Suisse. Ces statistiques démontrent toutefois que les couples continuent à donner de l’importance au mariage, sans vouloir absolument le célébrer de manière religieuse. Ceci explique également le succès grandissant des cérémonies laïques pour un mariage en Suisse.

 
Mariages religieux en Suisse 2003-2012*
Mariages religieux Suisse 2003-2012

Mariages civils en Suisse 2004-2013*Mariages civils Suisse 2004-2013
Mariages avec époux sans confession en Suisse 2004-2013*Mariages sans confession Suisse 2004-2013

Les questions à se poser

Alors, comment savoir quel type de cérémonie est fait pour vous? Je vous propose de répondre à quelques questions:

– Avez-vous envie d’accorder une grande place à la religion durant votre grand jour ? Ou souhaitez-vous une cérémonie tout de même spirituelle mais sans forcément de connotation religieuse?

– Souhaitez-vous une cérémonie civile ordinaire ou une célébration moins administrative, plus originale et personnalisée?

– Quelle est la part symbolique que vous souhaitez amener ?

– Dans quel lieu rêvez-vous de vous unir?

– Quelle est pour vous l’importance de vos proches? Souhaitez-vous les faire intervenir durant ce grand moment?

 

Il est important d’être bien au clair avec ces réflexions pour que votre grand jour soit en totale adéquation avec vous, votre couple et ce que votre engagement représente à vos yeux.

 

signature_CMJN3

* Sources: Institut Suisse de la Sociologie Pastorale et Office Fédéral de la Statistique Suisse 

 

Laisser un commentaire