Elodie et Jonathan: d’un dessin au destin

21/11/2018
0

Il y a des histoires dont la beauté et le fantastique ne font qu’un, et dont l’authenticité donnerait envie même aux plus récalcitrants de croire en l’Amour.

C’est l’une de ces histoires que je vous raconte aujourd’hui. Une histoire qui a mené à une cérémonie de rêve dans un sublime domaine en campagne près de Genève. Je la garde en tête telle un bijou: toutes les étoiles s’étaient alignées pour la rendre inoubliable. Elle fut l’incarnation d’une parfaite réussite, avec des montagnes russes de sentiments à leur apogée. C’était tendre, c’était intense, c’était joyeux, c’était entraînant. Mais surtout, c’était vrai.

A chaque fois que j’y repense, mon esprit rêve et mon sourire se dessine. Quel bonheur de pouvoir à nouveau poser des mots dessus.

 

Leur histoire

Elodie et Jonathan fréquentent la même école en 2006. S’ils ne se connaissent pas encore, c’est lors d’un cours de dessin que leur cœur s’anime pour la première fois.

Ensuite, c’est Jonathan qui vient porter secours à Elodie entre quelques éprouvettes, tubes à essais et atomes crochus lors de cours de chimie et physique. Entre eux, l’alchimie semble parfaitement fonctionner.

Il ne leur en faudra pas beaucoup plus pour tomber amoureux. Et comme si cette histoire était destinée, Jonathan ressent immédiatement qu’Elodie est la femme de sa vie. Elle qui a toujours avoué à sa grand-mère rêver d’avoir un jour un bébé « chocolat au lait », sa voie semble tracée…

Après 10 ans de découverte l’un de l’autre, de complicité et d’amitié comme grande force de leur relation, Jonathan imagine une incroyable demande en mariage. Véritable jeu de piste aux airs de chasse au trésor sur les lieux de leurs premiers émois, Elodie finit par trouver le précieux sésame vers leur avenir : une lettre avec un poème indiquant la dernière étape vers les mots magiques : « veux-tu m’épouser ».

 

La cérémonie à Genève

La cérémonie d’Elodie et Jonathan est sans doute la plus festive que j’ai eu l’occasion de célébrer. On s’est tous laissé emporter dans le tourbillon d’amour de ce couple si généreux, comme on a pu apprécier ce voyage multi-culturel qu’ils nous ont offerts entre la Suisse, l’Espagne et la Côte d’Ivoire.

 

Les entrées

Les premières entrées donnent le ton : ça va swinguer !

Les garçons et demoiselles d’honneur arrivent en couples, chacun sur une musique, en nous gratifiant de leurs plus beaux pas de danse. Les mains se joignent naturellement pour donner le rythme et accompagner cette introduction pétillante dans une joie contagieuse.

Ensuite, place au marié qui arrive au bras de sa belle-maman. Petit bonheur de retomber en adolescence le temps d’une chanson avec le fameux Gangsta’s Paradise de Coolio. Au moment du refrain, voici Jonathan et sa belle-maman qui parsèment l’atmosphère de tendresse avec une étreinte aussi puissante que symbolique.

On comprend vite que cette cérémonie va nous faire vivre un ascenseur émotionnel. On monte encore d’un étage en apercevant au loin Elodie qui apparaît telle un ange au bras de son papa. Pendant qu’elle s’avance, les gorges se serrent. On observe la fierté et le bonheur dans le regard de Jonathan. Les voici réunis et je prends une grande respiration pour porter ma voix sur ce moment qui s’annonce haut en couleurs.

 
cérémonie laïque genève

cérémonie laïque genève

cérémonie laïque genève

cérémonie laïque genève

cérémonie laïque genève

cérémonie laïque genève

cérémonie laïque genève

Les symboles et voeux

Pour représenter les débuts de leur histoire, quoi de mieux qu’une petite mise en scène pour se rappeler les prémices de leur amour ?

Durant leur accompagnement, j’avais proposé à Elodie et Jonathan de faire vivre à leurs invités la scène du cours de dessin. Ni une ni deux, Jonathan replonge dans ses souvenirs de collégien et reproduit le fameux portrait d’Elodie. Flashback, rires, larmes de joie.

Une fois n’est pas coutume, l’échange de vœux marque l’étape centrale de la cérémonie. Après avoir lu ses vœux en étant accompagnée de quelques larmes, Elodie les place dans un coffret cadenassé par son papa qui remet ensuite la clef du cœur de sa fille à Jonathan.

Le papa d’Elodie en profite pour adresser quelques mots remplis de bienveillance à sa fille et son beau-fils. On saisit à demi-mot la force de leurs liens familiaux.

Puis c’est au tour de Jonathan de gâter son amoureuse d’un magnifique poème qu’il a composé pour elle en guise de vœux.

Les mouchoirs se font de plus en plus présents parmi les invités. On se cache derrière alors que l’amour se dévoile dans toute sa splendeur.

Je garde cette image de Jonathan serrant la main de sa femme après leur échange d’alliances, évoquant affection et protection suite à des promesses aussi heureuses que douces. Une fois encore on ressent cette complicité qui a été le maître-guide de toute la cérémonie…

 
cérémonie laïque genève

cérémonie laïque genève

cérémonie laïque genève

cérémonie laïque genève

cérémonie laïque genève

cérémonie laïque genève

cérémonie laïque genève

cérémonie laïque genève

cérémonie laïque genève

cérémonie laïque genève

cérémonie laïque genève

cérémonie laïque genève

cérémonie laïque genève

cérémonie laïque genève

Vive les mariés!

Elodie et Jonathan rejoignent leur nouveau destin en tant qu’époux, au milieu de leurs invités qui les décorent d’une grande ovation. « The way you make me feel » de Michael Jackson vient conclure cette festivité en beauté. Merveilleux prétexte pour ne pas résister à l’envie de danser qui se manifeste à nouveau et que notre marié honore avec son papa et son cousin.

Les baisers se propagent suite à cette magnifique introduction d’une journée qui restera dans les mémoires. Une journée où l’on a tous été les spectateurs émus d’un bonheur d’aimer qui ne se fane pas malgré les années.

cérémonie laïque genève

cérémonie laïque genève

cérémonie laïque genève

cérémonie laïque genève

cérémonie laïque genève

cérémonie laïque genève

cérémonie laïque genève

cérémonie laïque genève

Leurs mots doux

temoignage-mariage-laique-geneve

mariage laïque genève

Crédits:

Lieu – Domaine de Choully

Photo – Samonot Photography

Célébration – Marylin Rebelo, A Lovely Day

DJ – Thomas Florez

 

signature a lovely day